Centre Wallon d' Art Contemporain

A venir...

En 2019 à La Châtaigneraie :

"Anywhere but here"

Du 23 mars au 05 mai 2019
Vernissage le 22 mars à 18:30
Résidences d’artistes du 18 au 21 mars.

Projet mené en collaboration avec La Cambre, l’ESALV et le Musée National et l’Académie des Beaux-Arts de Szczecin (Pologne).
Exposition et workshops avec les professeurs Ronald Dagonnier (E.S.A.VL.), Johan Muyle (La Cambre), Michael Dans (La Cambre) et Wojciech azarczyk (Académie de Szczecin) et leurs étudiants ou jeunes diplômés :
- Basile Kravagna, Sylvain Lange et Déborah Thys – ESAVL
- Ariane Jouhaud, Gabrielle Lerch et Clara Rivault - La Cambre
- Karolina Babiska, Jan Baszak, Marta Hryniuk, Natalia Laskowska, Przemysaw Piniak, Maryna Sakowska, Iga wieciak, Patryk Wilk, Ola Zieliska - Académie des Beaux-Arts de Szczecin

Anywhere but here…
N’importe où, c’est toujours quelque part. Il n'y a pas un lieu au monde qui existe en dehors de son contexte culturel, que l'on pense aux métropoles, aux déserts ou aux îles inhabitées.
Chaque vue révèle le centre d'observation, et nous sommes nous-mêmes le point d'observation - inamovible de la description du phénomène observé.
Quand nous voulons nous regarder, nous utilisons un miroir, mais ce que nous pouvons y voir est, paradoxalement, notre propre image seulement, rien de plus.
L'idée du projet « Anywhere but here » est une tentative de déplacer ce centre d'observation quelque part loin / dans un lieu éloigné / pour pouvoir nous voir en train de regarder le miroir. Se voir avec nos imaginations, nos idées, nos rêves.
La relocalisation peut être physique - liée à une expérience de voyage - ou bien elle pourrait être aussi purement mentale ou virtuelle, liée à des recherches anthropologiques, linguistiques ou historiques. Elle peut, ou elle devrait, combiner différentes méthodes.
Trouver le « point d'observation éloigné » semble être important non pas tant pour découvrir, connaître le monde, ou le contrôler que pour y vivre et y être.

Edition d’un catalogue commun aux 2 volets de la manifestation au printemps 2019.

"Mémoires et réincarnations"

Du 25 mai au 07 juillet 2019
Vernissage le 24 mai à 18:30

Exposition organisée pour le centre ADGY (Pékin) en 2018.

Ronald Dagonnier, Dominique Castronovo, Eva L’Hoest, Cathy Alvarez, Charles-Henry Sommelette, Alain Bornain, Babis Kandilaptis, Seljuck Mutlu…

L’art interroge sur les relations que nous établissons entre la mémoire et le réel. La mémoire relève de notre esprit en tant que pensée qui garde le souvenir du passé. Or la mémoire est plurielle, elle relève de notre vécu personnel mais aussi d’une mémoire collective, somme imparfaite des mémoires de plusieurs individus. Elle est en évolution permanente, résultats d’oublis, de déformations, de reconstructions voire de manipulations. On ne peut pas raisonnablement affirmer qu’elle permet de fixer et conserver le passé en tant que réalité.
La création artistique reconstruit le réel, elle réincarne, elle transcende la passé.
Nous avons choisi d’illustrer ce propos par une exposition rassemblant une dizaine d’artistes s’exprimant via des médias différents. Chacun d’entre eux alimente sa création par son vécu personnel, celui de sa famille ou celui de la société dans laquelle il évolue. Histoire vécue, histoire de familles, Histoire avec un grand H. sont évoquées et réincarnées dans leur travaux.

"Fondation Province de Liège pour l’Art et la Culture"

Du 21 septembre au 03 novembre 2019
Vernissage le 20 septembre à 18:30

"Le temps des commissaires"

Du 16 novembre au 13 décembre 2019
Et du 07 au 19 janvier 2020
Vernissage le 15 novembre à 18:30

Exposition phare de la saison qui propose la suite de la suite de l’ouvrage « Libres échanges. Une histoire des avant-gardes à Liège de 1939 à 1980 » sous la direction de Marc Renwart, aux Editions Yellow Now.

+ Conférence : « Un centre d’art contemporain en province. Pour quoi faire ? » (date à préciser).