Centre Wallon d' Art Contemporain

Présentation


"La Wallonie trouvera sans nul doute son unité culturelle et son redressement économique, je pense que l'un ne va pas sans l'autre. Dans un monde où la vigilance est de rigueur, nous devons prendre conscience de cette nécessité."
Léopold Plomteux


La gentilhommière abritant le Centre wallon d’Art contemporain a été construite entre 1830 et 1840. Elle est implantée dans un parc classé et protégé par la Région wallonne L’ensemble appartient à la Commune de Flémalle qui en assure l’entretien.

A l’origine simple espace d’exposition, c’est sous la houlette du Centre culturel de Flémalle, entre 1979 et 1984, que le Centre effectue ses premiers pas. Pour devenir officiellement, à partir de 1984, le Centre wallon d’Art contemporain de la Communauté française de Belgique. Des lors, l’a.s.b.l. sera gérée par un Conseil d’administration composé de représentants de la Communauté française, de la Commune de Flémalle, de la Province de Liège, du Centre culturel de Flémalle et de spécialistes issus du monde des arts plastiques. Une Commission culturelle, composée d’artistes et de responsables culturels, établit la programmation.

Le Centre est l’émanation d’une volonté locale de créer un espace dédié à l’art contemporain. Un tel lieu dans une commune industrielle à la périphérie d’une métropole n’a rien d’anodin. Il s’agit d’assurer une programmation pointue tout en restant accessible à une population locale souvent peu initiée à l’art contemporain. Ainsi, sa spécificité se situe au niveau de l’éclectisme des disciplines qu’elle aborde tout au long de ses diverses manifestations. En effet, bien qu’il se définit comme un Centre wallon, le CWAC ne restreint pas son champs d’action à la seule Wallonie.

Ni un musée - il ne possède pas de collection permanente, ni une galerie - son objet n’est pas la vente d’œuvres d’art ; le CWAC se veut un lieu de promotion pour les jeunes artistes ainsi qu’un espace de rencontres et de sensibilisation à la création artistique. Le Centre apporte sa contribution à l’histoire de l’art, non seulement à travers une série de rétrospectives de grands artistes, mais aussi en présentant des mouvements artistiques qui ont marqué la vie culturelle wallonne.

La politique artistique en vigueur au CWAC amène le Centre à collaborer avec de nombreuses autres institutions, notamment avec les divers Centres d’art de la Fédération Wallonie-Bruxelles, mais aussi avec des institutions étrangères (espagnoles ou portugaises, grecques, françaises, mexicaines...). Soulignons également ici notre collaboration avec le Musée de Szczecin (Pologne) avec qui nous entretenons des liens privilégiés. En outre, le Centre a mené des projets avec le Sénégal au sein de la « Biennale de Dakar ».
L'ensemble de ces projets sont organisés avec l'aide de W.B.I.

Par ailleurs, le Centre organise de nombreuses manifestations en dehors de ses murs, « Simenon d’une pipe » (Liège), « Tour à tour » (Huy-Liege-Verviers), « Design » (Milan, 2006), en sont de brillants exemples.
En 2011, en collaboration avec la Province de Liège et le Centre Wallonie-Bruxelles (Paris), le CWAC a organisé une exposition relative aux artistes liégeois sur le thème de l’irrévérence.
Enfin, depuis 2014, le Centre participe au réseau eurégional "Very Contemporary".

Le programme du centre est aussi articulé autour d’une série d’expositions récurrentes :
« Mobiliers », exposition de design et de création contemporaine en matière de mobilier (de 1999 à 2009), le « Prix de la jeune sculpture de la Communauté française de Belgique » organisé en collaboration avec le Musée en Plein Air du Sart Tilman, les expositions de jeunes artistes issus de l’Académie des Beaux-Arts de la Ville de Liège ainsi que les participations aux Biennales de la Gravure et de la Photographie (Liège).

Grâce à l’organisation de visites guidées et d’animations menées en partenariat avec le « Centre d’Expression et de Créativité Léopold Plomteux », le Centre culturel de Flémalle, l’atelier « Plume et Pinceau » d’Amay ; le Centre souhaite également se positionner dans une optique pédagogique tant envers les enfants que les adultes ou encore envers les publics fragilisés. A cet égard, soulignons le partenariat avec le C.P.A.S. de Flémalle.
De plus, le Centre organise des conférences ainsi que des colloques sur divers thèmes en relation avec l’art contemporain, tels que la conservation et la restauration des œuvres d'art contemporain ou plus récemment la place es femmes dans la création contemporaine.

Sur un plan local, le centre participe régulièrement aux initiatives menées par la Province de Liège. Il collabore sporadiquement à diverses manifestations à caractère plus populaires initiées par la Commune de Flémalle. Il organise également des manifestations à caractère festifs qui touchent un public de non initiés (Fête de la Lumière, Fête d'automne...).
Il joue également un rôle de conseiller dans l’intégration d’œuvres d’art sur la commune (mobilier de la bibliothèque communale, aménagements de ronds points…). II est à noter que le CWAC remplit ce rôle au sein de diverses institutions (Commission des arts de Wallonie...).
Toujours au niveau flémallois, le Centre participe à la fois à la réflexion menée sur la politique culturelle mais également sur la politique touristique.

Le travail du Centre ne s’arrête pas là. En effet, afin de compléter et d’enrichir sa mission d’éducation artistique, la Châtaigneraie édite également des ouvrages historiques ou didactiques ainsi que des monographies illustrant les expositions présentées depuis 1979. Certaines de ces publications telles que le « Groupe Art Abstrait », « Libres échanges (Histoire des avant-gardes en pays de Liège de 1939 à 1980) », ou encore « C.A.P. à Liège » font figure de références scientifiques. Quant aux catalogues « Mobiliers », édités sous forme de fiches, ils composent une somme de création design en Fédération Wallonie-Bruxelles sur une dizaine d’années. Une collection de petites monographies illustrent également le travail de nombreux artistes (Alain Denis, André Delalleau, Laurent Impeduglia, Roland Castro, Jacques Louis Nyst…).

Les projets du C.W.A.C. visent à agrandir La Châtaigneraie et à organiser des résidences d'artistes.


Marie-Hélène Joiret,
Historienne de l’art,
Directrice du CWAC